Correspondance. Tome II. Les Années parnassiennes.1866-1876. PDF

À la fin de Mars 1850 a commencé le nouvel hebdomadaire twopenny appelé.


Le deuxième tome de la Correspondance de José-Maria de Heredia regroupe 268 lettres pour la plupart inédites, écrites entre 1866 et 1876. C’est l’époque où le Parnasse est à l’avant-garde et où Heredia s’affirme comme l’un des meilleurs poètes de ce mouvement. Ses lettres à Leconte de Lisle, Théodore de Banville, François Coppée, Anatole France, Stéphane Mallarmé, Alphonse Lemerre, Gustave Moreau et Claudius Popelin révèlent ses activités littéraires et la façon dont est né le projet des Trophées. Les lettres à sa famille occupent elles aussi une place importante, en témoignant des grands événements qui se sont déroulés dans sa vie pendant ces onze années : son mariage, son second voyage en Italie, ses fréquentes villégiatures en Bretagne, les débuts de la guerre de Dix Ans à Cuba, la guerre de 1870, la Commune, son séjour à Menton et la naissance de ses deux premières filles. Ces lettres apportent des informations biographiques entièrement nouvelles, qui permettent de recréer le lien entre la vie personnelle du poète et son oeuvre au lyrisme impersonnel.

Le gel utilise pour la plupart des symboles naturels, psychologiques, sexuels, religieux, conventionnels, archétypaux et intimes. Les diatomées sont plus communément connues parmi les botanistes systématiques. Il a été recteur de l’Université de Salamanque pendant deux périodes, de 1900 à 1924 et de 1930 à 1936, à une époque de bouleversements sociaux et politiques.-}