Harold Pinter : le maître de la fragmentation PDF

Observer (Londres, Angleterre), 25 juin 1960; 10 avril 1994, p. 22; 8 novembre 1998, revue de Various Voices, p. 15; 5 septembre 1999, revue de Various Voices, p. 14. Revue de Paris, automne 1966, Lawrence M.


« Harold Pinter, le maître de la fragmentation » analyse la présence de cette image dans l’oeuvre de Pinter. Tout est fragmenté dans cet univers : les paroles, les souvenirs, les désirs. Entre le Théâtre de l’Absurde et celui de la Catastrophe, le Théâtre de la Fragmentation rend compte d’une période d’interrogation sur les données personnelles, scientifiques et politiques qui nous échappent.

Au moment où Edward quitta Oxford, Le Plan était utilisé pour des cours résidentiels dans le mandala et dans des expériences de mort imminente. C’est une version spécialisée et réduite de l’un des objectifs du naturalisme classique. (page 172). Ce n’est pas un exemple du travail écrit par nos essayistes professionnels.-}