Hasta la vida siempre ! (A la vie, toujours) : Edition bilingue français-espagnol PDF

Bob a écrit une grande chronique à ce sujet, il y a un an à peine.


Alfredo jette ses poésies préférées dans l’immensité de l’océan Internet… Après les conférences qu elle donne sur le réchauffement de la planète, Violeta recueille avec ferveur les messages de son prince charmant… Ils font connaissance avec les mots… puis avec les yeux… puis avec les mains… Mais avoir un enfant quand la terre ne tourne plus rond, est-ce une offrande ou un maléfice, un espoir ou une souffrance… Ils sont prêts à se déchirer face à ce dilemme… Elle en discute avec son amie. Lui, converse avec les éléments, car pour lui tout être, tout élément, tout objet possède un corps et une âme…
Un hommage au développe­ment durable et à l’écologie dans la vie quotidienne… Une pièce où l’émotion et la poésie rejoignent l’humour et la dérision.
Un hymne à la vie sur notre planète terre.

Alfredo lanza sus poesías preferidas en la inmensidad del océano Internet… Después de sus conferencias que ella da sobre el calentamiento de la tierra, Violeta recibe con fervor los mensajes de su príncipe encantado… Se conocen a través de las palabras… Después con los ojos… Y luego con las manos.
Tener un hijo cuando la tierra está enferma ¿ Es una ofrenda o un sacrificio ? ¿ Una esperanza o un sufrimiento ?… Frente a ese dilema, los dos están dispuestos a llegar hasta las últimas consecuencias… Ella discute con su amiga Natacha. El conversa con todo lo que ve en su camino. Para él todos los elementos, todos los objetos, tienen un cuerpo y un alma…
Un homenaje al desarrollo durable y a la ecología en la vida cotidiana… Una pieza donde la emoción y la poesía reinan con el humor y la alegría. Un himno a la vida en nuestro planeta tierra.

Né d’un père grec et d’une mère ucranienne, il a beaucoup voyagé à travers l’Europe jusqu’à son arrivée en Australie où il s’est naturalisé en tant que citoyen de la Nouvelle-Zélande en 1968. Et j’avais lu quelque chose à propos de ne pas avoir à traverser les ponts. La première famille royale de Jaisalmer a résidé dans cette propriété et il a été transmis depuis des générations maintenant.-}