L’art des années 1960, chroniques d’une scène parisienne PDF

Combinez cela avec le rôle de la Voix en tant qu’organe de la contre-culture, et vous avez une œuvre unique, historique et toujours fascinante à regarder.


Un double regard sur les œuvres et les évènements qui ont marqué profondément la scène artistique, durant les années 60 : l’ultime temps des avant-gardes à Paris. Celles des César, Arman, Spoerri, Kienholz, Vostell, Hains,Tinguely, François Morellet, Robert Morris, et des plus jeunes : Boltanski, Pistoletto, Gina Pane, Michel Journiac, Buren, Toroni, Jean-Pierre Raynaud La renaissance de l’aventure de l’objet, l’apparition d’une abstraction critique militante, les débuts de l’art corporel, les prémisses d’un art conceptuel radical, les formes de résistance d’une peinture narrative annonçant les prises de position des acteurs de mai 68 : autant d’évènements qui arrachent les modes d’expression à leurs supports ou à leurs thématiques traditionnels. Les années 60 ont joué un rôle essentiel dans ce qui deviendra par la suite « l’installation », le « happening » ou « l’art in situ ». Une chronique vécue de la vie artistique à une époque où les ateliers de fond de cour bon marché, les rencontres aux terrasses des cafés de la Rive gauche offraient un mode vie favorables à l’échange : le point de vue d’un témoin oculaire engagé de ces évènements, Anne Tronche, critique d’art.

Pour une réelle immersion dans le patrimoine artistique de la France, Rech propose de visiter quelques villages de Normandie, où de grands artistes ont vécu et travaillé – de Giverny de Monet à Auvers-sur-Oise de Van Gogh, de Eragny à Picasso de Pissarro. s Gisors. Les poètes de l’école de New York, en plus d’écrire abondamment sur l’art contemporain, ont créé des œuvres hybrides avec des artistes visuels, des artistes et d’autres poètes. Ses œuvres ont été exposées à la galerie Jean Briance à Paris en 1982 puis à la galerie Amaury Taittinger à New-York en 1983.-}