La liberté d’expression. – 1re édition PDF

Les 10 premiers amendements à la Constitution des États-Unis sont collectivement connus sous le nom de Bill of Rights, et il y a cinq, et non quatre, libertés garanties par le Premier Amendement, le cinquième étant le droit de «pétitionner le gouvernement pour un redressement des griefs».


Trois spécialistes se penchent sur la liberté d’expression, le droit et ses limites.

L’attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 a relancé les débats sur la liberté d’expression, notamment sur le « droit au blasphème » revendiqué par les caricaturistes.

La liberté d’expression des organes de presse est encadrée par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui proscrit la provocation, la diffamation et l’injure. Notamment la diffamation « envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » est interdite.

Pourquoi la liberté de s exprimer est-elle si dangereuse ? Que craignent en elle les régimes autoritaires ? Et que répondent les démocraties modernes, qui en ont fait une valeur cardinale ? Que font-elles de sa part rugueuse les mots qui déplaisent, choquent voire provoquent ?

Cet ouvrage présente les systèmes juridiques inventés pour protéger et organiser la liberté d expression. Mais il explore aussi les sources philosophiques et les enjeux politiques de cette liberté, dont les difficultés intrinsèques ne sauraient être traitées que par le Droit.

Les auteurs exposent les différents textes importants relatifs à ce droit et à ses limites, notamment en France et aux États-Unis.

Par conséquent, le contenu peut être restreint à cause du sujet ou du locuteur. La possibilité de conserver des livres que vous écrivez ou des photos que vous prenez d’être copiés et vendus sans votre permission, par exemple, crée une incitation financière pour écrire ces livres ou prendre ces photos, favorisant la créativité et encourageant la parole. Ainsi était Staline. Si vous êtes en faveur de la liberté d’expression, alors vous êtes en faveur de la liberté de parole précisément pour les opinions que vous méprisez.-}