Le Porteur de temps, un regard à travers les transparences de la philosophie, de la musique et de la physique PDF

Les cordes qui partent de la touffe à l’extrême gauche reliant tous les différents éléments de l’installation peuvent être interprétées d’une part comme des signes traçés physiquement dans l’espace (Brey attribue toujours une valeur formelle aux objets, ils peuvent être utilisés comme palette et pinceau comme dicté par le travail en question).


Qui a des yeux pour voir au-delà de la nuit ? J’ai gardé mon pyjama et je me suis glissé dans la transparence du premier rêve jusqu’au fond du monde pour admirer la relation accouchant du « pixel euclidien » lui-même géniteur des limites et de la discontinuité du perceptible. J’ai voyagé dans ce train de nuit sur les chemins sans rails de la musique, de la physique et de la philosophie ; voyage identitaire sous les gémissements des vents cosmiques et les cris des quantas avalés par les tourbillons initiatiques des trous béants capitonnés de noir. Parfois, de l’autre côté des trous, j’ai cru apercevoir l’ombre de Dieu, mais l’ange qui m’accompagnait, avait dit que c’était Rien. Ce Rien toujours plus grand et plus petit que « toute chose », incognoscible, inexorable, indestructible, dans une éternelle et silencieuse régénération. À l’aube, une pluie de lettres étincelantes mélangeant le latin, le phénicien, le grec, le cyrillique, me réveilla sans ménagements et avec regret, je dus fermer la fenêtre du sommeil des raisons confondues. Avant de me rendormir, j’ai accroché les lettres dans ce livre et j’ai poussé la porte des souvenirs.

Cet antagonisme, toujours caractérisé par des illusions de similitude et de reconnaissabilité, est le moteur du développement psychologique et social de l’individu. S’abstenir d’Internet n’est pas une expérience réalisable, même sur le plan personnel. Étant. Ce que cela nous dit, c’est que le cercle herméneutique est le.-}