Le projet de l’OCDE sur la santé. : Les soins de longue durée pour les personnes âgées. PDF

En effet, des pays comme le Japon, l’Australie et la Grande-Bretagne ont subi un recul douloureux du financement et des services de SLD, en raison de problèmes de durabilité.


Les soins de longue durée sont à la jonction de plusieurs domaines de l’action politique. Ils recouvrent un large éventail de services aux personnes dépendant de l’aide d’un tiers pour accomplir les activités élémentaires de la vie quotidienne. Au cours des trente prochaines années, la demande de soins de longue durée va fortement augmenter lorsque les cohortes de la génération du baby boom atteindront le quatrième âge. Comment les gouvernements des pays de l’OCDE répondent-ils à ces attentes croissantes ? Qu’est-ce qui a été fait pour améliorer l’accès aux soins de longue durée et la qualité des services, et rendre le coût des soins plus abordable ? A-t-on des exemples de stratégies ayant amélioré le mix de services et de politiques de manière à permettre le maintien à domicile d’un plus grand nombre de personnes âgées ? Ces stratégies ont-elles contribué à une meilleure maîtrise des coûts ? Cette étude rend compte des dernières évolutions des politiques en matière de soins de longue durée dans dix-neuf pays de l’OCDE : l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, le Canada, la Corée, l’Espagne, les Etats-Unis, la Hongrie, l’Irlande, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Elle étudie les enseignements tirés de l’expérience des pays ayant engagé des réformes de grande ampleur au cours des dix dernières années. L’évolution des dépenses, des financements et du nombre des bénéficiaires des soins est analysée sur la base de données nouvelles concernant les différences observées d’un pays à l’autre. Une attention particulière est accordée aux programmes qui proposent diverses solutions aux consommateurs de ces services, et notamment aux prestations en espèces aux aidants naturels. Des profils concis des systèmes nationaux de soins de longue durée et un aperçu de la démographie et des conditions de vie des personnes âgées rendent plus accessible ce domaine politique complexe.

Il convient de noter qu’environ les deux tiers des résidents des foyers de soins sont pris en charge par Medicaid, bien que la plupart aient une source résiduelle de revenu, qui doit être utilisée pour payer leurs soins, et le reste est payé par Medicaid. Par exemple, aux États-Unis, malgré les appels répétés pour passer à un «remboursement fondé sur la valeur» pour une «meilleure valeur dans les soins de santé» par les assureurs, les décideurs et les analystes, FFS reste la méthode prédominante pour payer les prestataires. Medicaid finance également des services de santé à domicile traditionnels et est payeur de services de garderie pour adultes.-}