Nicolas II et Alexandra de Russie : une tragédie impériale PDF

Pour une nation qui aspire à retrouver son ancienne influence et sa gloire historique, il est primordial d’accepter les moments compliqués de son passé.


Une biographie inédite et illustrée du dernier tsar de Russie et de sa famille au destin fascinant et bouleversant qui s’achève en tragédie.

Coupable
ou martyr ? Coupable
et martyr ? Longtemps, l’histoire officielle, d’inspiration marxiste, a accablé Nicolas II, chargé de tous les crimes, accusé de toutes les erreurs. Depuis la chute de l’URSS, la spectaculaire révision de son rôle, de son attitude, de son influence, les drames personnels qu’il a subis et l’engrenage de la Première Guerre mondiale nous montrent un autre souverain, un homme différent de celui qu’on présentait, dépassé par les événements, miné par la fatalité et finalement broyé par une histoire éminemment tragique. La destinée du dernier tsar, patriote jusqu’au bout, est plus fascinante et bouleversante que celle de ses illustres prédécesseurs parce que, précisément, le pouvoir des Romanov s’achève en tragédie.

Cent ans plus tard, dans cette biographie inédite et richement illustrée, Jean des Cars dresse le portrait intime du couple formé par Nicolas II et Alexandra Fedorovna, et de leurs enfants : les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et le tsarévitch Alexis qui naîtra hémophile – un calvaire pour son entourage, une menace sur la dynastie.

Du couronnement à l’assassinat de toute la famille, l’auteur nous conte avec son talent coutumier la vie du dernier couple impérial russe, des années de bonheur à l’épreuve de la guerre et des révolutions, des réformes intérieures au pouvoir de Raspoutine, de l’abdication au massacre.

L’hémophilie d’Alexei restait un secret étroitement gardé de la famille Romanov. Il a d’abord abdiqué en faveur d’Alexei, mais quelques heures plus tard, il a changé d’avis après avoir reçu l’avis de médecins que le Tsarevich ne vivrait pas longtemps séparé de ses parents, qui seraient contraints à l’exil. Russiatoday.com. 2008-10-01 .. Récupéré le 2009-09-07.-}