Voir et comprendre la peinture PDF

Du point de vue ontologique, cet ensemble de préoccupations acquiert un.


Éduquer le regard : Contempler une œuvre d’art n’est pas une activité passive : donner au spectateur les outils nécessaires à une meilleure compréhension du langage pictural, c’est l’ouvrir à un plaisir plus immédiat. « Ma seule ambition est d’encourager les amateurs à pratiquer librement une exploration à travers le continent, énorme et toujours mystérieux, de la peinture « , nous confie Bernard Rancillac. Il se propose ici de répondre aux interrogations du spectateur face à l’œuvre : comment le regard crée-t-il un échange ? Quelles sont les différentes approches possibles ? Comment décoder un tableau ? Pénétrer l’univers de la création : L’originalité de la démarche de Bernard Rancillac consiste à nous proposer des clés de lecture, tout en privilégiant le point de vue de l’artiste afin de démonter les mécanismes de la création.
10 parcours visuels : La lecture de dix œuvres signées des plus grands maîtres de la peinture, de Giotto à Andy Warhol, vient compléter l’éducation du spectateur, par la mise en application de cet usage intelligent du regard qui donne vie et sens au tableau.

Des représentations de la vie animale et végétale aux paysages et aux terrassements, l’art a été un moyen par lequel les humains ont exprimé leur crainte, leur communion, leur dépendance et leur isolement par rapport à la nature. Une poignée d’œuvres en particulier a généré le plus de commentaires (un portrait de la maîtresse d’un artiste, une peinture de quelqu’un écorché vivant) et des thèmes communs ont émergé au fil du temps (l’omniprésence de la technologie, la courte attention des gens). Ce genre de paysage est né en Flandre, où des artistes tels que Paul Bril peignirent vedute dès le 16ème siècle.-}